Grand Site Classé Sainte Victoire

Situation critique pour le personnel du Grand Site de la Sainte Victoire
mardi 28 juin 2016
par  Julien CORDIER

"Aujourd’hui, le Grand Site ne sait rien de son avenir" Tel est l’état d’esprit des Gardes du Grand Site Classé de la Sainte Victoire aujourd’hui. En effet, prévenu à la mi-décembre 2015, le Grand Site Sainte-Victoire a été englobé à la Métropole marseillaise le 1er janvier 2016. Pour diverses raisons, le Préfet a fixé l’intégration effective du Grand Site à la métropole au 31 décembre 2016. Ainsi, depuis 6 mois, les personnels du Grand Site attendent davantage d’informations mais en vain et ne savent même pas qui interpeller.

Voici le témoignage de Xavier Nicolle, Garde dans le Grand Site : "Pourtant, notre passé (nous sommes nés de l’incendie de 1989), notre parcours, l’obtention du label Grand Site de France en 2004, son renouvellement en 2011 et le travail que nous faisons pour son nouveau renouvellement en 2017 prouvent notre ancrage dans un territoire emblématique où plus d’un million de personnes par an viennent se ressourcer, se livrer à des sports difficiles comme le parapente ou l’escalade, randonner, peindre, rêver, … Le politique de travaux en termes de prévention des incendies est réalisée en prenant en compte autant les pratiques que les enjeux de conservation des espèces. Au titre de Natura 2000, plusieurs contrats MAET ont été signés, mais au-delà, de véritables collaborations se sont mises en place.

Notre crainte majeure est de ne plus pouvoir travailler transversalement comme nous l’avons toujours fait. Bien sûr que nos diverses missions pourraient être remplies par différents services de la Métropole, mais ce serait de façon linéaire plutôt qu’en multipliant les compétences car l’étanchéité du mode fonctionnement indispensable à une si grosse structure aboutit mécaniquement à juxtaposer plutôt que créer.

D’autre part nous ne savons toujours pas si nous dépendrons des Parcs et espaces naturels, ce qui serait logique, de la Forêt et l’agriculture, ce qui est pertinent, du tourisme, ce qui est en adéquation avec la volonté de la Métropole de miser sur son développement.

Pour conserver une structure qui permette d’être au plus près du terrain et puisse répondre aussi complètement que possible aux besoins, les personnel du Grand Site a lancé une pétition à destination de Monsieur le Préfet, Monsieur Gaudin, Madame Joissains, Monsieur Estrosi et madame Vassal. Les demandes sont très mesurées et réalistes vous pourrez en juger en suivant le lien ci-dessous.

Voici les liens vers les deux pétitions ont été mises en ligne :

Espérons que les Gardes du Grand Site puissent continuer d’exercer leur métier dans les meilleures conditions possibles.



Brèves

28 février - La notion de nuisible retirée du code de l’environnement

La loi pour la reconquête de la biodiversité fait disparaître la notion de "nuisible" du code de (...)

31 octobre 2014 - L’Agende française pour la biodiversité est en ordre de marche

Ségolène Royal souhaite, une fois la loi-cadre sur la biodiversité votée, l’installation de (...)

23 janvier 2012 - Parc national des Calanques : le GIP adopte le projet

L’assemblée générale du Groupement d’intérêt public (GIP) des Calanques a adopté à Marseille, à une (...)

29 décembre 2011 - Avis favorable pour le futur Parc national des Calanques

La commission d’enquête publique a rendu un avis favorable au projet de création du parc national (...)