Un garde vésubien perdu dans l’Ouest lointain

Témoignage
samedi 18 mai 2013
par  Patrice TORDJMAN

Je suis technicien de secteur depuis 1998 au Parc national du Mercantour, dans la vallée de la Vésubie (Alpes-Maritimes). L’année dernière, j’ai déposé auprès de ma Direction une demande de Congé de Formation Professionnelle, ex-"congé de reconversion" (et qui s’appelle Congé Individuel de Formation dans le privé). Il s’agit d’une période de formation de quelques mois à 3 ans maximum, qui est accordé dans les conditions suivantes (elle ne peut être refusée plus de deux fois à l’agent) :

  • Avoir plus de 7 ans d’ancienneté dans la fonction publique.
  • Être inscrit dans un organisme de formation agréé (pour ma part, je me suis inscrit au CNED, pour quatre mois, sur un module de perfectionnement à l’Anglais "100 % en ligne").
  • S’engager à faire ensuite un service dans la fonction publique d’au moins 3 fois la durée de la formation, sinon il faut la rembourser...

La paye est réduite à 85 % du salaire brut. Je dis bien du salaire, ce qui signifie que pour les agents de terrain, toutes les primes sautent ! En gros, je touche à peine la moitié de ce que je gagne habituellement...
Bizarrement, je suis le premier à demander un CFP dans mon parc.

JPEG - 97.2 ko J’ai pu accompagner plusieurs rangers pour des sorties guidées, mais aucun pour des tournées de terrain (ils n’en font aucune à pied, seulement en véhicules) et encore moins pour des protocoles scientifiques, qui sont confiés à des partenaires extérieurs.
En fait, le cœur de métier du ranger américain est l’accueil du public, qui se chiffre pour beaucoup des grands parcs (Yosemite, Grand canyon du Colorado, Death Valley, Zion, Bryce, etc.) en millions de visiteurs par an. Comme l’entrée est payante (6 à 20 dollars suivant les parcs, mais un "pass" annuel, valable pour 4 personnes et un véhicule, coûte seulement 80 dollars pour un an), le service est impeccable, avec des toilettes au départ de chaque sentier et des campings immenses au sein même des parcs, d’où des "tournées" des rangers, mais pour remettre du PQ !

L’autre volet très important est l’animation, avec des programmes quotidiens de sorties et point-infos sur sites très impressionnants, y compris des sorties nocturnes, gratuites ou presque (3 dollars prix maximum). Ce travail est parfois confié à un "senior-ranger", c’est-à-dire un retraité en tenue du Parc, qui renseigne les gens, fait de la prévention, mais ne peut pas verbaliser. La formule est plutôt sympa, un peu dans l’esprit des papys-mamys qui font traverser les gamins devant les écoles chez nous.

Cette formule est évidemment utilisée aussi dans un but d’économie, car ça va mal dans les parcs américains depuis quelques années : suppression de postes, travaux sur les chemins pas faits, etc. Résultats : des secteurs entiers sont fermés faute d’entretien des chemins ou des passerelles, quand ce n’est pas le parc entier qui ferme un jour par semaine comme en Arizona.

Dans le prochain numéro de Gardes Nature, je vous ferai un petit bilan de mon expérience.


Portfolio

Sur les chaos de blocs de granite du Joshua (...) Les cactus de Sagrado NP dans le désert de (...) La double arche de Arches NP (Utah) Dans la fameuse descente des "5000 (...) Ranger accompagnant un groupe dans les (...)

Brèves

7 novembre 2016 - MedPAN et l’International Ranger Federation se rapprochent

Voir en ligne : http://www.medpan.org/news/-/blogs/medpan-et-l-international-ranger-federation-se-r

29 novembre 2015 - Séminaire de l’IRF Europe en Allemagne

Les représentants de 13 associations européennes de Rangers se sont retrouvés dans le Parc (...)

3 juin 2014 - Photos Croatie

Mise à jour de la photothèque avec les photos du Séminaire des Gardes en Croatie.

23 mai 2014 - Séminaire Européen des Gardes

4 gardes membres de l’Association des Gardes d’Espaces Naturels Protégés de France ont participé au (...)

16 avril 2014 - Séminaire Européen des Gardes

A ce jour, 4 membres de Gardes Nature de France participeront au Séminaire Européen des Gardes (...)